Les cordages de tennis hybrides

Qu’est-ce qu’un cordage hybride au tennis ?

Une raquette de tennis au cordage hybride possède des cordes verticales (les montants) différentes de celles horizontales (les travers). Il faut savoir que les premières déterminent la puissance et le confort de jeu, tandis que les secondes contrôlent la prise d’effet et la longévité. À l’origine du cordage hybride, on retrouve donc le désir de fusionner les propriétés des travers et montants pour obtenir le meilleur effet. Ainsi, en associant deux matériaux dont le coefficient de friction est suffisamment faible, on aboutit à un résultat d’une durabilité certaine. Propriétés, avantages, combinaisons possibles : découvrez ici tout ce qu’il y a à savoir sur les cordages hybrides.

Pour en savoir un peu plus sur les cordages de tennis hybrides

Il faut savoir qu’au niveau d’une raquette de tennis, ce sont les cordes verticales qui rompent la majorité du temps. Les travers sont en effet moins sollicités que les montants, lesquels les soumettent par ailleurs à un certain frottement lorsque les balles sont frappées. En outre, l’usure des travers se réalise d’autant plus vite que le propriétaire de la raquette fait un usage fréquent du lift. Le principe des cordages hybrides est de composer les travers d’un cordage particulièrement résistant et les montants d’un cordage plus souple. Il faut toutefois noter que les joueurs qui souffrent de douleurs au bras ont tout intérêt à ne pas utiliser des raquettes de ce type.

Quelles sont les combinaisons de cordages que l’on retrouve ?

On distingue principalement quatre types de cordages hybrides :
  • Hybride monofilament/boyau : il constitue assurément l’hybride dont l’utilisation est la plus répandue. Le boyau apporte un dynamisme certain au monofilament, la perte de tension est inexistante, puis un confort, une puissance et un plaisir nouveaux se font sentir.
  • Hybride monofilament/multifilament : il offre une meilleure résistance que l’hybride monofilament/boyau et est prisé par les joueurs amateurs. Toutefois, la puissance et le confort y sont moindres. On retrouve un gain d’énergie sans aucune perte de contrôle. L’utilisation de ce type d’hybride est fortement déconseillée en cas de problèmes au bras ou à l’épaule.
  • Hybride monofilament/monofilament : ceux qui ont le désagrément de voir leur cordage se casser bien trop souvent auront sans nul doute l’utilité d’un tel type de cordage.
  • Hybride multifilament/multifilament : il apporte du confort, beaucoup de sensations, et offre un gain de puissance non négligeable. Il est possible d’associer deux multifilaments de même nature ou de natures différentes, tant que les jauges demeurent différentes.
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *